Sélectionner une page

Les cyberattaques en hausse en 2019

David

17 septembre 2019

La presse s’en fait l’échos, les assureurs le confirme : les cyberattaques sont en hausse en 2019.

Aux affaires très médiatisées, comme le blocage informatique de la ville américaine de Baltimore ou le vol de données de la banque Capital One, s’ajoute une multitude d’attaques plus discrètes. Ainsi, selon l’assureur Aon, cité par Les Echos, il y a eu davantage de cyber-incidents sur le 1er semestre 2019 que pendant toute l’année 2016 ! Et la hausse est pour le moment de 27% par rapport à 2018.

Pourquoi cette hausse ?

Les criminels ont compris que la cybercriminalité avait un retour sur investissement très intéressant. Avec peu de capital, sans contact physique avec les victimes, le plus souvent à l’abri dans un pays peu scrupuleux, ils opèrent en toute tranquillité et en toute impunité. Pour un hacker pris sur le fait, combien continuent discrètement leurs méfaits ? Beaucoup !

Par ailleurs, ils ont cessé de n’attaquer que les grandes entreprises, riches et très sensibles à leur image. De plus en plus protégées, investissant de gros montants dans leur cybersécurité, elles deviennent des cibles compliquées. Seuls les hackers experts ou les cybercriminels liés à un Etat voyou les attaquent frontalement. Leurs préférences vont maintenant aux PME : plus petites, moins riches, mais moins bien protégées, voire du tout pas protégées, elles leur offrent en effet une source de revenus appréciée.

Les ransomwares en tête

En tête des procédés viennent toujours les ransomwares, ou rançongiciels : votre système informatique se retrouve crypté par des cybercriminels qui vous demandent le paiement d’une rançon en bitcoins (car intraçables) contre la clé de déchiffrement. Les autorités ont beau demander de ne jamais payer ces rançons, pour ne pas encourager les criminels, beaucoup de PME prennent tout de même le risque de payer. Car il y a un risque : les attaquants peuvent demander alors un paiement plus élevé, ou ne jamais envoyer la clé de déchiffrement…

Avant tout, débranchez le ou les ordinateurs infectés et consultez le site No More Ransom pour savoir si le malware qui vous affecte a un outil de déchiffrement connu. Consultez aussi l’article OPPENS sur le sujet : Les bons réflexes en cas d’attaque.

Le montant des sinistres augmente

Les cyberattaques sont en hausse en 2019, et le montant des sinistres aussi, selon les assureurs. Dans le cas de ransomwares, les paiements demandés exèdent parfois le million d’euros. Jusqu’à maintenant restées modestes pour faciliter leur paiement, les rançons demandées augmentent en effet, sans doute encouragées par les déclarations publiques de paiement de certaines collectivités ou entreprises attaquées…

Une seule parade efficace : la prévention

Pour éviter à votre PME de se retrouver dans le tourbillon d’une attaque, prenez les devants : protégez votre activité. Pour cela, OPPENS vous propose une solution simple, à base d’autodiagnostics et de conseils gratuits, accompagnés des produits et services adaptés à la sécurisation de votre entreprise. Alors inscrivez-vous vite pour être informé le premier de la sortie prochaine du site !

Découvrez aussi en détails le constat des assureurs vu par Les Echos.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Evaluez le niveau de sécurité informatique de votre entreprise

Obtenez des recommandations gratuites en 1 min, sans inscription.

Protéger votre entreprise ?

Protéger votre entreprise ?

Un condensé de l'actualité de la sécurité informatique, sans terme technique, pour comprendre les menaces de notre époque, et les solutions !

Bienvenue ! vous allez recevoir votre première newsletter !